Tendinite d’Achille : 3 exercices pour la combattre et reprendre la course à pied

La tendinite du tendon d’Achille est une blessure courante en running mais aussi très douloureuse qui empêche de courir. Suivez nos conseils d’exercices pour reprendre progressivement le chemin de course à pied !

L’une des blessures les plus redoutées et, malheureusement, l’une des plus courantes chez les coureurs de tous âges et de tous niveaux, la tendinite d’Achille est un ennemi sournois, dont il est difficile de se débarrasser et qui peut parfois accompagner le coureur pendant des mois, voire le contraindre à abandonner sa chère passion. Le problème fondamental est que personne ne pense jamais à la tendinite (comme à toute autre blessure) jusqu’à ce qu’il en soit lui-même victime. L’inflammation du tendon d’Achille est vécue comme quelque chose de soudain, qui apparaît du jour au lendemain, pas de chance !

La vérité, cependant, est que le tendon souffrait déjà depuis des jours – ou peut-être des mois – et qu’il vous le disait même, mais que vous ne l’avez pas écouté. Vous l’avez écrasé, vous ne lui avez pas permis de se reposer, et donc en réponse, pour vous faire arrêter, il a contracté la redoutable tendinite.

Mais ce n’est pas ainsi que les choses doivent se passer : la tendinite d’Achille peut être évitée si vous connaissez les bons exercices et si vous êtes à l’écoute de votre corps. Et ce n’est pas tout, même si vous souffrez ou avez souffert de ce problème, le contenu de cet article et de la vidéo vous permettra de récupérer au mieux et de vous remettre à courir sur tapis roulant et même en extérieur !

Regardons maintenant cette vidéo et entrons ensuite dans le détail.

Comment traiter la tendinite d’Achille ?

La plupart des coureurs ont souffert d’une blessure liée à la course au cours de l’année écoulée. Cependant, avec la bonne approche et les bons exercices, c’est tout à fait possible de courir sans se blesser. La vraie course à pied ne provoque pas de blessures, mais seulement du plaisir ; elle n’endommage pas le corps, mais le renforce ; elle n’est pas une source de frustration, mais améliore notre vie.

Pour pouvoir réellement courir et profiter de tous les bienfaits de cette pratique, il faut d’abord se construire un corps qui peut se permettre de courir. Les exercices que vous trouverez dans cet article sont spécifiques au tendon d’Achille. Ils seront extrêmement utiles pour prévenir ou récupérer d’une blessure, et pour reprendre la course.

Mais ce qui sera encore plus important que les exercices eux-mêmes, c’est votre vision de la course à pied. Il ne sert à rien de pouvoir récupérer d’une tendinite si vous continuez à vous entraîner exactement de la même manière qu’avant, en fait vous ne ferez qu’augmenter le risque que le tendon s’enflamme à nouveau. Toute blessure doit être utilisée comme une source de réflexion, notre corps nous dit que nous faisons quelque chose de mal, que ce que nous faisons n’est pas viable, il nous demande de ralentir. Alors, écoutez-la ! C’est la meilleure façon de se remettre d’une tendinite comme de toute autre blessure : apprenez d’abord la leçon, puis apprenez aussi à courir.

Cela dit, si vous avez été victime de ce problème ou si vous ne voulez pas que cela vous arrive, voici trois exercices à inclure dans votre routine pour donner à vos tendons le bon entretien.

1. Le squat

Le squat est en fait une position que je recommande pour prévenir presque tous les types de blessures. Si vous ne la connaissez pas encore ou ne savez pas comment l’exécuter, je vous propose de regarder ma vidéo consacrée à cette position précieuse et indispensable.

Lorsque nous sommes en squat, notre tendon s’étire naturellement sous l’effet des leviers et du poids de notre corps, ce qui constitue une action d’étirement et d’allongement idéale pour le maintien de cette structure formidable mais délicate. Ceci est particulièrement important pour une activité telle que la course à pied, au cours de laquelle le tendon d’Achille est l’une des structures les plus sollicitées, mais aussi les plus importantes.

Passez le plus de temps possible en squats, dans les limites de votre corps. Cette seule position vous permettra d’effectuer un entretien extraordinaire de vos muscles, de vos articulations et même de vos précieux tendons !

VOIR AUSSI : Conseils pour débuter la course à pied

2. Soulever vos orteils

C’est à la fois un excellent exercice pour prévenir la tendinite d’Achille et un bon mouvement de contrôle, un moyen de vérifier si votre tendon d’Achille souffre d’une quelconque gêne ou d’un quelconque trouble.

  1. Appuyez-vous contre une table, un mur ou tout autre objet stable.
  2. Levez vous sur vos deux orteils.
  3. Maintenant, levez votre jambe gauche et ramenez lentement le talon de votre pied droit vers le bas.
  4. Puis répétez le même exercice pour le pied gauche.
  5. Vous pouvez effectuer environ 8 à 10 répétitions.

Évidemment, évitez de forcer le tendon s’il est douloureux ou enflammé, et arrêtez l’exercice si la douleur est aiguë. S’il n’y a pas de problème et que vous ne ressentez aucune douleur ou gêne, continuez à faire cet exercice préventif de temps en temps, car il vous aidera non seulement à garder vos tendons sous contrôle, mais sera également une excellente collation motrice à intégrer dans votre journée.

3. Auto-massage du tendon d’achille

Le massage est un art qui est souvent sous-estimé par de nombreux coureurs, mais qui devrait en fait faire partie de notre routine et de notre entretien quotidien.

Le soir avant de vous coucher ou le matin dès votre réveil, prenez le temps de masser vos tendons. Essayez de voir s’ils sont raides, s’il y a des zones de la peau qui sont moins élastiques que d’autres, si le tendon lui-même est douloureux ou non lorsque vous le touchez pendant le massage (regardez notre vidéo Youtube).

Il s’agit non seulement d’une excellente habitude pour maintenir des tendons sains, mais aussi d’une méthode pour identifier à temps toute gêne et ainsi éviter qu’elle ne se transforme en blessure.

VOIR AUSSI : Conseil pour courir par temps froid

Conclusion

Faites tous ces exercices avec soin, en vous concentrant sur les sensations que votre corps vous donne, en apprenant à vous écouter et à écouter attentivement la réponse et le retour d’information de votre tendon.

Grâce à mes conseils et à mes événements en direct, des milliers de coureurs ont déjà redécouvert le plaisir de courir et peuvent recommencer à en profiter sans craindre les blessures telles que la tendinite d’Achille ! Si vous souhaitez devenir l’un d’entre eux, si vous voulez faire partie de notre communauté et de cette révolution de la course à pied, je me réjouis de vous voir bientôt à l’un de mes ateliers, pour vous montrer vraiment pourquoi nous sommes nés pour courir !

N’oubliez pas que le tendon est fondamentalement un élastique et qu’il agit comme tel en course à pied, en nous rendant une partie de la force que nous appliquons à chaque impact. Traitez-le toujours avec respect, il n’y a rien de plus important que d’entretenir notre corps, de le garder en bonne santé et d’en prendre soin. Après tout, c’est le seul endroit où l’on peut vivre ! Pensez-y ! 😉

Alors, bonne course et profitez-en !

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =