Chaussures de running : faut-il prendre une pointure au-dessus pour courir ?

Besoin de nouvelles chaussures de running ? Découvrez si choisir une pointure au-dessus est la clé pour mieux courir. Découvrez nos conseils d’experts en course à pied !

Même si le choix des chaussures de course peut sembler être une simple question d’esthétique ou de marque, la réalité est que prendre cette décision est loin d’être anodine. Parmi les facteurs à considérer pour choisir sa pointure de chaussures dédiées à la pratique du running, la question suivante revient sans cesse : faut-il prendre une pointure au dessus pour courir ?

L’impact de la taille sur le confort et les performances

Pour mieux comprendre pourquoi cette question mérite d’être posée, il convient d’examiner comment la taille d’une chaussure peut impacter la qualité de votre course. Pour cela, nous vous invitons à consulter cet article de blog.

Voici quelques raisons pour lesquelles la taille de chaussure de running choisie peut influer sur votre expérience :

  • Confort général : une chaussure trop petite peut provoquer des douleurs aux orteils et empêcher le pied de respirer.
  • Protection contre les blessures : une mauvaise pointure peut contribuer à l’apparition de problèmes tels que les ampoules, les frottements ou encore les ongles incarnés.
  • Performances : lorsque les chaussures sont inadaptées, elles peuvent fatiguer inutilement le coureur et entraver ses mouvements, ce qui peut nuire à son potentiel de performance.

pointure de chaussure de running

VOIR AUSSI : Comment débuter la course à pied ? Conseils running pour débutant !

Les critères pour choisir la pointure idéale en running

Pour choisir la bonne pointure, il faut tenir compte de plusieurs facteurs :

  1. La mesure précise du pied : l’idéal est de mesurer la longueur et la largeur de votre pied afin de connaître exactement la taille dont vous avez besoin.
  2. L’espace nécessaire devant le gros orteil : un espace d’environ un centimètre entre le bout de la chaussure et le bout des orteils permet d’assurer un bon confort lors de la course, prenant en compte l’allongement naturel du pied en courant.
  3. Le serrage au niveau du talon : votre chaussure doit être assez ajustée au niveau du talon pour maintenir correctement votre pied mais sans provoquer de frottements ou de pressions.
  4. Le type de semelle : une semelle trop épaisse ou trop fine peut nécessiter d’ajuster la pointure de votre chaussure de course.

La mesure du pied

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer la taille de son pied :

  • En se rendant chez un spécialiste équipé d’un pédimètre, outil spécialement conçu pour prendre les mesures des pieds.
  • En traçant les contours de ses pieds sur une feuille de papier puis en mesurant la longueur et la largeur à l’aide d’une règle.

Notez que pour avoir un résultat optimal, il est recommandé de prendre les mesures en fin de journée, lorsque votre pied est légèrement gonflé par les efforts quotidiens.

Les différents types de semelles

Il existe principalement deux types de semelles :

  • Les semelles orthopédiques : elles sont destinées aux coureurs ayant des problèmes de voûte plantaire ou d’équilibre. Elles permettent d’améliorer le confort et la stabilité lors de la course.
  • Les semelles traditionnelles : elles offrent un bon amorti général et sont adaptées à la majorité des coureurs.

Pour choisir le bon type de semelle, il est préférable de consulter un podologue ou un spécialiste du sport qui pourra vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos besoins.

VOIR AUSSI : 3 conseils pour bien préparer un marathon

Faut-il donc systématiquement prendre une pointure au-dessus ?

En réalité, la réponse n’est pas si simple. Si l’on peut se dire qu’il vaut mieux être trop grand que trop petit et ainsi ajuster sa pointure « au-dessus » pour prévenir les blessures liées à un espace insuffisant dans la chaussure, cette décision doit être prise en connaissance de cause et en prenant en compte les éléments suivants :

  1. La marque : certaines marques de chaussures de course taillent naturellement plus grand ou plus petit.
  2. Le modèle : un même fabricant peut proposer des modèles de chaussures pouvant présenter des variations dans la taille. Il est donc crucial d’essayer plusieurs paires avant de faire son choix.
  3. Votre style de course : les coureurs qui pratiquent le sprint et ceux qui courent sur de longues distances n’ont pas forcément besoin d’une chaussure à l’espace similaire devant le pied.
  4. Vos préférences personnelles : certains coureurs ne se sentent bien que dans une chaussure légèrement plus grande tandis que d’autres préféreront une chaussure ajustée au pied.

Ainsi, la question de prendre systématiquement une pointure de plus dépendra finalement des critères mentionnés ci-dessus.

En résumé…

Il est essentiel de choisir une pointure adaptée lorsque l’on souhaite pratiquer la course à pied sans risquer de nuire à sa performance et à sa santé. La question de prendre systématiquement une pointure au-dessus mérite donc d’être posée en tenant compte de l’espace nécessaire pour les orteils, du maintien du talon, et des semelles compatibles avec votre type de voûte plantaire. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour vous assurer de faire le bon choix et à tester plusieurs marques et modèles afin de trouver la paire idéale pour vos besoins personnels.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 × 2 =