Comment choisir la bonne taille de chaussure de course à pied ?

Vous voulez acheter une nouvelle paire de chaussures de course à pied mais vous ne savez pas comment choisir la bonne taille ? Suivez nos conseils pour trouver la pointure idéale d’une chaussure de running !

C’est peut-être l’un des sujets les plus abordés dans le monde de la course à pied, tout le monde en parle, tout le monde a des questions et des doutes à ce sujet, tout le monde cherche la réponse définitive. En bref : tout le monde veut la chaussure parfaite avec la bonne taille pour leurs pieds !

Pour certains coureurs, c’est une véritable obsession de trouver la chaussure idéale, leur Saint Graal de la course à pied, celle à laquelle ils confient leurs courses et leurs performances. De nombreuses entreprises en ont fait leur activité principale et produisent chaque mois des modèles de chaussures différents, strictement « meilleurs que les précédents ».

Mais pourquoi autant de choix ? Et commet s’y retrouver dans les tailles de pointure qui peuvent varier d’une marque à l’autre ?

À quoi sert une chaussure ?

Prenons d’abord un peu de recul. La chaussure n’est certainement pas une invention des temps modernes, mais, au contraire, elle a une histoire très ancienne derrière elle. Depuis les premières migrations et les changements climatiques, l’homme a ressenti le besoin de protéger ses extrémités inférieures, qui sont plus en contact avec le sol et, par conséquent, plus sujettes à l’usure, mais aussi des éléments fondamentaux pour la survie de l’espèce, à l’époque absolument dépendante de la capacité à se déplacer et à chasser. Pour cette raison, l’objectif initial d’une chaussure était assez simple : elle devait protéger le pied de l’abrasion, de la température (trop froide ou trop chaude) et de la rugosité du terrain sur lequel nos pieds ne pouvaient pas se permettre d’aller.

Il n’en va pas de même aujourd’hui, où il semble qu’une chaussure doive simplement être « belle et à la mode ». En effet, de nombreux modèles de chaussures ne répondent plus à des critères liés à la fonctionnalité, mais plutôt à un goût esthétique qui satisfait peut-être nos yeux et notre esprit, mais certainement pas nos pieds. Et puisque ce sont eux, en fin de compte, qui doivent porter les chaussures susmentionnées, nous devrions au moins leur accorder le privilège de choisir une chaussure où ils sont à l’aise !

Il y a beaucoup de choses à dire à ce sujet, mais dans cet article, je vais me concentrer sur un aspect d’une importance fondamentale pour chaque coureur : le choix de la bonne taille de chaussure. En effet, quel que soit le modèle choisi, la taille occupe certainement une place d’honneur dans la prévention des répercussions négatives de l’ajustement sur nos pieds.

Regardons d’abord cette vidéo : c’est un guide précieux pour mieux comprendre ce sujet.

Voyons maintenant trois conseils précieux pour ne pas faire d’erreur lors du choix de votre prochaine chaussure de course.

1. Pensez en centimètres, pas en tailles !

Chaque marque de chaussures a son propre système de pointure, et de fait, la pointure 43 d’une marque peut ne pas correspondre à la pointure 43 d’une autre, mais être, par exemple, l’équivalent d’un 43 ½ ou même d’un 44. Et dans ce contexte, nous parlons évidemment de chaussures de course, mais les chiffres et les tailles peuvent varier encore plus si nous les comparons avec nos chaussures d’usage quotidien. De plus, pour une même pointure, la taille réelle d’une chaussure peut varier légèrement même sur deux chaussures de la même marque, mais de modèles différents.

Ainsi, lorsque vous envisagez d’acheter une nouvelle chaussure, surtout si vous achetez en ligne, apprenez à toujours penser en termes de centimètres et non de pointures ! Commencez donc par mesurer la longueur de votre pied en centimètres, afin de pouvoir identifier la taille correspondante sur le tableau fourni par chaque marque.

Mais comment prendre la mesure de votre pied en centimètres sans risquer de vous tromper ? Prenez une feuille de papier A4 et posez-la sur le sol, puis placez votre pied sur le dessus du papier. Tracez une ligne correspondant à la projection de votre talon sur le sol et une autre ligne correspondant à l’extrémité de votre orteil le plus long, qui n’est pas nécessairement votre gros orteil. Bien, maintenant enlève ton pied et mesure la distance entre les deux lignes. Voilà, c’est votre pointure en centimètres et c’est à cela que vous devez vous référer pour acheter votre prochaine paire de chaussures.

⚠️ ATTENTION : Veillez à faire de même avec l’autre pied et, enfin, choisissez la chaussure en fonction de la taille du pied le plus long, au cas où vous auriez des pieds de tailles différentes. Lorsque vous consultez le tableau des tailles pour acheter des chaussures, demandez toujours la taille en centimètres : c’est la plus fiable.

2. Prenez un cm de plus… ou même 2 !

De nombreux coureurs se plaignent de  » mésaventures  » telles que des ongles noirs ou des callosités dans des zones non fonctionnelles du pied, comme si ces phénomènes étaient normaux pour les coureurs, mais en fait ils ne le sont pas ! Les ongles noirs doivent être l’exception, pas la règle. Ils sont le résultat d’un mauvais choix de chaussures et probablement d’une mauvaise technique de course.

C’est pourquoi, pour votre prochaine paire de chaussures, je vous invite à choisir la taille correspondant à un centimètre de plus que la taille mentionnée au point précédent. Parfois, il est préférable de le prendre même deux centimètres plus long, en fonction de votre pied ! Cette astuce vous permettra non seulement d’obtenir une chaussure plus confortable dans laquelle votre pied aura plus de liberté et d’espace, mais elle sera également particulièrement utile pendant la course, notamment la course de fond, dans laquelle le pied a tendance à se dilater après un certain nombre de kilomètres en raison de la chaleur, du flux sanguin et des impacts répétés avec le sol et, par conséquent, à « exiger » un ajustement plus large. C’est pourquoi, parfois, des chaussures qui peuvent sembler confortables au début d’une course ne le sont plus après seulement 10 kilomètres.

De plus, comme je l’ai mentionné, une chaussure plus grande peut empêcher vos orteils de se heurter à la pointe de la chaussure, ce qui entraîne des callosités gênantes ou des ongles noirs, ce qui arrive fréquemment, surtout chez les coureurs de trail en raison des descentes abruptes.

chaussures de running pointure parfaite

VOIR AUSSI : Comment courir sans être essoufflé ?

Choisissez une chaussure qui respecte votre pied

Enfin et surtout, choisissez une chaussure qui respecte votre pied. Ce conseil peut sembler évident ou banal, mais je peux vous assurer qu’il ne l’est pas. Ce n’est pas tout, c’est probablement l’un des aspects les plus ignorés ou sous-estimés lors du choix d’une paire de chaussures. La bonne chaussure doit permettre à l’ensemble du pied de faire son travail.

La mode et la publicité nous ont trop habitués à rechercher des chaussures « courtes et serrées », mais rien ne pourrait être plus mauvais pour nos pieds. Tout comme à l’origine, une chaussure de course doit aujourd’hui permettre au pied de faire ce pour quoi il est né, et une chaussure de la bonne taille doit donc permettre à tous les orteils de s’étirer et de s’élargir au maximum. Nos pieds sont toujours les mêmes qu’il y a des dizaines de milliers d’années, alors pourquoi nos besoins en matière de chaussures auraient-ils changé ?

VOIR AUSSI : Quel équipement pour la course d’orientation ?

Conclusion

Et maintenant, un dernier conseil précieux : avant de penser au type de chaussure à acheter, réfléchissez bien à ce que vous allez mettre dedans. La meilleure chaussure du monde ne vous servira à rien si le pied à l’intérieur n’est pas fort et préparé ! Investir dans des chaussures est donc secondaire par rapport à ce que vous devriez faire sur vos pieds, à travers des exercices et des protocoles ciblés, capables de les restructurer, de les rendre forts et flexibles, pour vous redonner les pieds « humains » que beaucoup, trop nombreux, ont aujourd’hui perdus, en partie à cause de chaussures incorrectes dans la vie quotidienne.

Pensez donc au contenu avant le contenant et lorsque vous aurez des pieds forts et structurés, des pieds qui peuvent courir, vous pourrez vous consacrer à la recherche de la chaussure la plus adaptée et à ce moment-là, rien ne vous empêchera de profiter pleinement de chaque course !

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 + 24 =